Camp d’été – 3e jour

Winter is coming ! Enfin, pour l’instant, ce n’est pas évident et il semble que nous avons encore quelques belles journées devant nous ! On meurt de chaud, on est cuit, recuit, pratiquement carbonisé ! D’ailleurs, il suffit de regarder la halle de sport pour commencer à suer à grosses gouttes. Là-haut, dans les cintres, un misérable ventilateur s’échine à brasser l’air, on croirait voir tourner l’hélice du coucou de Blériot !

Mais rien ne nous arrête et vaillamment les crevettes continuent à s’agiter en tous sens. Ce matin, l’échauffement est donné par Nika et Nikki (les deux joueuses américaines) mais on est passé au LEVEL 2 ! Elles nous organisent un super exercice très sympa qui donne le ton : souffrance et rires !

Après, c’est comme les jours précédents et les suivants : une collection de poules sans têtes qui courrent dans tous les sens pour essayer d’attraper ces diaboliques maudits ballons jaunes et bleus qui filent dans tous les autres sens que les gallinacés. Tout cela fonctionne parfaitement au pays du coq gaulois !

Le compte-rendu dont vous êtes le héros : à vous de choisir ! Pour lire la suite, il vous faut donc choisir l’un des personnages ci-dessous :

  1. Je suis une participante du camp.
  2. Je suis un encadrant (entraîneur) du camp.
  3. Je suis un lecteur lambda.
  4. Je suis le Président du club.
  5. Je suis un agent secret travaillant pour une puissance étrangère.

Pour 1 :

Bou hou hou ! Je n’en peux plus, mon petit corps malingre et rachitique n’est que contusions, tuméfactions, gros bobos. Je n’arrive plus à dormir, ce n’est pas parce que je n’ai pas de couverture mais plein de courbatures. J’aurais dû me préparer pendant l’été, mais faut pas rêver ! J’suis une cigale, pas une fourmi !

Où est ma maman ? Il y a plein de vilains qui n’arrêtent pas de me hurler dessus : Fais-ci ! Fais-ça ! À gauche, maladroite ! À droite, qu’est-ce que t’es gauche ! Plus vite ! Plus haut ! Accélère ! Tais-toi, misérable créature !

Vivement cet après-midi que je puisse aller au supermarché m’acheter des bonbons, des boissons, des chips, des marshmallows, des glaces et des gâteaux !

J’en peux plus, à tous les repas je dois manger sainement, il y a des légumes. Beurk !

J’suis fatiguée, j’en peux plus, j’ai mal partout, bon c’est vrai je discute jusqu’à point d’heure dans la chambre avec mes copines. En plus, le matin je ne retrouve jamais mes affaires tellement c’est le b… (maison close / casino italien).

Pour 2 :

Bou hou hou ! Je n’en peux plus, mon corps musclé et athlétique n’est pas suffisamment utilisé ! Toutes ces têtes de thon ne veulent pas m’écouter quand je leur demande de s’éclaffer en tous sens dans les murs et les poteaux. Je t’en donnerai moi, des « J’suis épuisée ! ». Certaines prétendent même être quelque peu lasses, alors que l’entrainement (léger, dixit Ludo…) n’a commencé que depuis 5 heures et qu’on n’a fait que 600 pompes, 2’500 abdos et 800 squats. Quelle bande de faignasses, je vais les dresser ! C’était pas comme cela quand j’étais dans la légion !!! Scrongneugneu !

Pour 3 :

Bou hou hou ! Je n’en peux plus, mon cerveau ne comprend rien à ce fatras de bêtises et d’inepties. Qu’est-ce que c’est que ce bazar ? Sur quelle planète suis-je tombé (« Houston, we have a problem ») ? Qu’est-ce que c’est que ces histoires ? Je n’y comprends vraiment rien. Ne peut-on pas leur donner un ballon à chacune et elles arrêteront de nous casser les pieds ? D’ailleurs, pourquoi suis-je sur ce site alors que d’habitude je regarde « Gros Nénés.com » ?

Pour 4 :

Qu’est-ce que c’est que cette bande de bras cassés ! Il n’y en a pas un qui soit meilleur que l’autre ! Comment voulez-vous que je dirige ce bastringue ? Joueuses, entraîneurs, qu’on les pende haut et court ! Ils n’ont qu’un seul mot à la bouche : « Est-ce qu’on pourrait encore avoir (à choix) :

  • … des ballons ;
  • … du pognon ;
  • … des flonflons ;
  • … des citrons ;
  • … des lorgnons ;
  • … des visons… »

C’est le pompon… Avoir, avoir, avoir et moi ? C’est to be or not to be ! Je ne suis pas Crésus ! Déjà que je vais transférer Neymar Jr ! J’ai pas un radis, même si je suis une grosse légume.

Pour 5 :

Bou hou hou ! Je n’en peux plus ! J’ai beau me cacher dans le chariot des ballons, derrière la pompe ou en-haut d’une antenne et tout photographier, enregistrer, filmer, analyser, je ne comprends rien à ces fichus exercices. Je n’arrive pas à comprendre ce qu’ils préparent pour leur prochaine saison. Ils passent leur temps à boire des verres, à manger du saucisson en se racontant des histoires pas destinées aux oreilles des plus jeunes. Une ambiance de corps de garde.

Bon, on résume le mercredi :

  1. Petit-déjeuner.
  2. Entraînement.
  3. Souper (ici communément dénommé diner, va comprendre…)
  4. Rallye dans la campagne de Hauteville-Lompnes
  5. Souper
  6. Dodo (enfin, quoique …)

Attends – STOP : c’est quoi ce 4) ? Un « rallye » ??? On n’est pas à Monte Carlo… En fait, c’est un rallye à la suisse… une promenade dans la campagne avec des jeux d’adresse et d’intelligence à des postes équitablement répartis sur le parcours. À ce petit jeu, c’est l’équipe orange numéro 7 qui remporté la palme. Les heureuses gagnantes ont le privilège de voir leur patronyme dans le compte-rendu du jour… il s’agit de Léa Philippi, Emma Cretton, Isaline Walter, Zaya Khishigbayar, Mileva Stankovic et Norah Serea.

Ah ! Nous allions oublier ! Les joueuses de la première équipe sont arrivées ce matin avec leur entraîneur ! Cela va barder, il a également prévu quelques entraînements légers. Oui, oui, légers. Et comme de coutume, sa première action a été de chambouler le programme patiemment élaboré par les gentils organisateurs… mais bon. C’est comme d’hab.

Bref, j’ai survécu à la 3e journée et je ne sais plus comment je ma pelle à neige.

Echauffement et souplesse…

JJ démontre la roulade décontractante

 

1 réponse
  1. Esther Rodriguez
    Esther Rodriguez dit :

    Waouhhh quel rattrapage de balle … de retard
    Merci AY on s’y croirait, posés sur le canapé les jambes allongées devant la télé (sur pause la télé, pour rester concentrés sur la lecture des ces comptes-rendus enflammés).
    Bref … vivement demain pour la 4ème
    Que la force Soit avec Vous Et avec Elles
    Bonne nuit

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *